Le badgeage vu par les employés

La problématique liée au badgeage

Le refus par les employés

Il est bien connu que le changement en effraie toujours plus d’un. Les employés qui sont habitués à l’habituelle feuille de pointage volante pourraient avoir du mal à accepter un nouveau système, qui plus est, sera « technologique ». Sachez toutefois qu’un employeur a tout à fait le droit d’installer un système de badgeage au sein de son entreprise et de soumettre ses employés à son utilisation, peu importe l’organisation de leur temps de travail.

Les employés voient également les pointeuses comme des outils de surveillance. Ils peuvent penser que l’employeur ne leur fait pas confiance, ils peuvent également se sentir épiés ou encore ressentir un stress permanent de faire une erreur qui leur serait fatale, ce qui les pousse à être contre l’implémentation de ces types de systèmes.

La résolution

Différents services seront plus touchés par l’implémentation du badgeage que d’autres. Cependant, il vous faudra communiquer avec l’ensemble de vos salariés. Prenez le temps d’expliquer les raisons de l’adoption de ce système et surtout leurs avantages. Répondez aux questions liées aux craintes de façon transparente. Plus vous serez clair et précis, plus l’employé sera apte à comprendre son adoption. Il peut ne pas l’accepter totalement, mais il comprendra au moins que le but premier n’est pas de le surveiller.

1. Etre transparent

2. Communiquer sur l’objectif

Gardez en tête l’objectif premier qui est d’augmenter la rentabilité de l’entreprise et d’assurer un meilleur déroulement de l’activité. Evitez les mots qui tournent autour de la surveillance et préférez ceux qui tournent autour de l’amélioration, de l’évolution. En faisant cela, vous serez aptes à expliquer à vos employés tous les avantages du nouveau système de badgeage, autant pour l’entreprise que pour eux-mêmes. Le principal atout du badgeage à mettre en avant est sans aucun doute la résolution des conflits tournant autour du temps travaillé entre employeur et employé, voire entre collègues. Il suffira à chaque fois de consulter les données enregistrées dans le logiciel de gestion pour en venir à bout. Si d’autres bénéfices sont probants, notamment le gain de temps, n’hésitez pas à en discuter avec les salariés. Les éternels retardataires n’apprécieront peut-être pas la présence d’un tel dispositif au sein de l’entreprise, mais cela vous sera d’autant plus avantageux car cela les incitera à respecter les horaires qui leur sont impartis et à être, de fait, plus productifs.

Enfin, sachez qu’il faudra consacrer un moment pour présenter la solution matérielle et/ou logicielle au sein de l’entreprise, et en enseigner son fonctionnement. Cela ne prend généralement pas plus d’une demi-heure, sauf pour les fonctionnalités avancées relatives à la paie ou à la comptabilité, ce qui ne touche que les services concernés. Ces derniers seront d’ailleurs ceux qui jouiront le plus de cette nouvelle installation. Lors de la formation, les employés prendront vraisemblablement conscience que le but n’est pas de les surveiller eux ou leur travail, ce qui les poussera à accepter l’adoption du système de badgeage.

3. Former les employés

Contactez-nous

ADRESSE

| Grand-Rue 33-35/A |
L-9905 TOISVIERGES |

CONTACT

| E-mail : info@ficos.com |

|Téléphone : +352 20 88 20 23 |

NOS PRODUITS

| Hit-Office |

| Hit-Tracking |

| Hit-Mobile |

| Hit-Market |